Les personnes atteintes de diabète ou voulant réduire leur consommation de sucre ont tendance à se tourner vers les édulcorants artificiels.

En effet, il est dit que ces sucres de substitution contiennent un taux de sucre très bas voir carrément nul, ce qui en fait le produit rêvé. Néanmoins, des recherches scientifiques récentes pointent du doigt les édulcorants artificiels. (1)

Ces recherches stipulent que, même s’ils promettent “monts et merveilles” ces sucres de substitution restent tout de même contre-intuitifs et voir même nocifs pour l’être humain et plus particulièrement pour les diabétiques.

En effet, une corrélation entre la consommation d’édulcorants artificiels et l’augmentation des cas d’obésité et de diabète a été mise en évidence. Il n’y a donc plus aucun doute sur le danger que représentent ces produits pour l’être humain.

Toutefois, sachez que, loin des édulcorants artificiels, il existe tout de même des alternatives au sucre et qui ne représentent aucun danger pour vous et pour votre santé.

Bien que ces alternatives ne vous dispensent pas du fait de devoir gérer votre glycémie et calculer votre apport quotidien, elles restent pourtant bien meilleures et bien plus saines que les produits “sans sucre” présents dans les commerces.

Les différentes appellations du sucre

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il important de souligner qu’il existe, au total, 56 différents types de sucre (à connaître pour les détecter sur les étiquettes alimentaires).

Regardez cette petite infographie :

Source: LaNutrition.fr

Ça y est ? C’est un peu la confusion, n’est-ce pas ? Ne vous inquiétez pas ! Je vais vous expliquer chacune de ces substituts au sucre dans les paragraphes qui suivent.

Devriez-vous complètement éviter le sucre ?

arrêter le sucre

Appelé également « le poison blanc », le sucre blanc est le premier ennemi de votre santé. Certes, il est bon, il est doux, mais il cache son jeu !

En fait, selon le Dr Éric Stice: « les mêmes récepteurs de dépendance sont activés lorsque nous consommons du sucre comme ils le sont si nous consommons de la cocaïne ».

C’est choquant, mais c’est la triste vérité !

Et vous allez me dire certainement qu’on a toujours mangé du sucre. Sachez qu’auparavant le sucre qu’on a mangé était beaucoup plus riche en nutriments. À savoir : le miel, le sucre des fruits, le sucre de canne ou encore le rapadura.

Nous n’avons connu le diabète que depuis l’arrivée du sucre blanc. Donc, si vous le consommez régulièrement, serez-vous susceptible d’être pré-diabétique ? La réponse est NON ! N’exagérons pas les choses !

D’après les études de Éric Stice, « lorsque vous mangez du sucre, une partie de votre cerveau est stimulée pour demander encore plus à votre organisme ». C’est la fameuse ADDICTION !

Que ce soit clair : manger de petites quantités de sucre ne va pas vous tuer. Je vais vous dire la vérité : c’est l’excès de sucre qui augmente les risques de diabète (type 2), les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Quelques sucres de substitution que vous pouvez consommer

sucres de substitution

Stevia :

Contrairement aux édulcorants artificiels et au sucre blanc, la stevia est un édulcorant hypocalorique qui a plusieurs bienfaits.

La stevia est connue pour ses propriétés antioxydantes et anti-diabétiques mais pas que ! En effet, voici une liste d’autres capacités et de bienfaits de ce sucre de substitution :

  • Augmenter la production d’insuline dans le sang
  • Augmenter l’effet de l’insuline sur les membranes cellulaires
  • Stabiliser les niveaux de sucre dans le sang
  • Prévenir et tempérer le diabète de type 2 ainsi que ses complications

Ainsi, loin d’être néfaste pour le corps humain, la stévia se trouve être un sucre de substitution de choix !

Personnellement, j’utilise un extrait liquide de stevia parce qu’il est facile à mélanger et il est plus pratique.

Tagatose :

Dans la gamme des sucres naturels et qui peuvent être un bon substitut au sucre, on peut trouver le tagatose.

Bien que le tagatose à tout de même besoin d’études plus poussées afin d’obtenir des réponses définitives et irréfutables, il a tout de même réussi à faire ses preuves lors des études préliminaires, voici les résultats obtenus :

  • Il a un potentiel antidiabétique et anti-obésité
  • Il parvient à réduire la glycémie et à améliorer la réponse du corps à l’insuline
  • Il intervient afin de réduire l’absorption des glucides

A cet égard, si vous décidez d’essayer de nouveaux sucres de substitution tels que le tagatose, il serait recommandé de d’abord en parler à votre médecin afin de palier à tout risque ou danger.

Fruit des moines :

Le monk fruit est un petit melon qui pousse naturellement dans les régions asiatiques comme le sud de la Chine et le nord de la Thaïlande. En fait, c’est l’extrait de ce fruit qui est transformé en un édulcorant.

L’extrait de fruit des moines ne contient ni calories, ni graisses, ni protéines, ni glucides. C’est également un excellent substitut de sucre. Il a des propriétés anti-hyper-glycémiques. C’est ce qui lui permet d’abaisser progressivement le niveau de sucre dans le sang.

Pourquoi les édulcorants artificiels sont-ils mauvais pour le diabète ?

édulcorants artificiels sont-ils mauvais pour le diabète ?

  • Aspartame
  • Saccharine
  • Acésulfame-K 

Plusieurs édulcorants artificiels commercialisés s’autoproclament “Sans sucre” ou encore “Compatibles avec les diabétiques”, de ce fait on a tendance à y croire et se les procurer pour les consommer.

Toutefois, nombreuses sont les recherches qui soumettent l’idée que ces sucres ont l’effet contraire de ce qu’ils promettent et qu’ils sont même nocifs pour les consommateurs.

Ceci étant dit, voici une explication qui vous donnera une idée sur l’effet des édulcorants artificiels sur votre corps : d’abord il faut savoir que votre corps ne réagit pas de la même manière à la consommation du sucre et à la consommation de ces produits.

En effet, la consommation d’édulcorants artificiels a pour effet de perturber votre cerveau puisque leur goût interfère avec le goût du sucre préalablement enregistré par votre cerveau.

A partir de cela, ce dernier aura tendance à envoyer des messages afin de vous demander de manger plus et de manger sucré.

Les édulcorants artificiels peuvent augmenter vos niveaux de glucose :

Une étude publiée en 2016 a montré que les personnes de poids normal qui consomment beaucoup d’édulcorants artificiels présentaient le diabète plus fréquemment avec une glycémie à jeun plus élevée que les personnes en surpoids ou obèses. (2)

Une autre étude publiée en 2014 a révélé que les sucres artificiels, peuvent modifier la flore intestinale. Ce changement peut provoquer une intolérance au glucose, qui est la première étape vers le syndrome métabolique chez les adultes. (3)

Les édulcorants artificiels peuvent contribuer à la prise de poids :

Fait intéressant, les édulcorants artificiels ont été conçus pour diminuer l’incidence de l’obésité.

Cependant, les recherches prouvent le contraire !

En effet, une récente étude a montré que la majorité de ces édulcorants artificiels contribuent largement à un gain de poids chez de nombreuses personnes et non une perte de poids comme on pourrait s’y attendre. (4)

De ce fait, ces édulcorants intenses ne sont pas vraiment une excellente option si vous souhaitez remplacer le sucre dans votre quotidien.

Qu’en est-il des sucres d’alcool ?

sucres d'alcool

  • Erythritol
  • Xylitol
  • Mannitol
  • Sorbitol

On peut trouver ce type de sucres dans les plantes et les baies où ils sont naturellement présents. Néanmoins, les sucres d’alcool qu’on peut trouver dans l’industrie alimentaire sont le plus souvent synthétiques.

Ils sont d’ailleurs présents dans la composition de certains produits arborant l’étiquette : “sans sucre” ou “ sans sucres ajoutés”.

Ces étiquettes sont trompeuses et mensongères. Les sucres d’alcool sont des hydrates de carbone qui peuvent mener à la hausse de votre glycémie.

Néanmoins cette hausse est moindre comparée à celle causée par le sucre ordinaire. Ces édulcorants sont généralement une option sûre pour les personnes atteintes de diabète et de pré-diabète.

J’aimerais juste souligner que de tous les polyols, l’érythritol est le plus digeste et le plus tolérable par notre organe digestif. Ces autres « sucres-alcool » peuvent avoir un effet laxatif ou causer des crampes d’estomac chez de nombreuses personnes.

Qu’en est-il du miel ?

miel

Halte aux idées reçues sur le miel ! Il n’est qu’une autre forme « plus naturel » du sucre. Il faut noter qu’une cuillère à soupe de sucre contient environ 12 à 14 g de glucides et une cuillère à soupe de miel contient 17 g.

Par ailleurs, si le miel de manuka est bien réputé, c’est notamment en raison de ses propriétés médicinales. Cependant, il est riche en fructose, ce qui peut augmenter votre glycémie. Donc, à petite dose, il peut être une meilleure option.

Qu’en est-il du sirop d’agave ?

sirop d'agave et diabete

Vous êtes nombreux à me demander cette question. Du coup, j’ai choisi d’ajouter l’agave à cette liste. En fait, on dit souvent que l’agave est une alternative saine pour les diabétiques en raison de son faible indice glycémique (IG).

Personnellement, bien que ce soit le cas, je vous recommande de rester loin de l’agave. Ce n’est pas du tout un bon édulcorant pour les diabétiques. Et pour cause, d’après le résultat de nombreuses recherches, 80 à 90 % de l’agave sont du fructose.

Ainsi, le fructose est métabolisé à 100 % par le foie, ce qui conduit ensuite à une stéatose hépatique, qui conduit ensuite à une résistance à l’insuline et contribue au développement du diabète. Sans oublier, le fructose est stocké sous forme de graisse.

Finalement, quel est le meilleur succédané de sucre pour le diabète ?

meilleure alternative de sucre pour le diabète

Personnellement, je préfère utiliser la stevia. D’ailleurs, c’est ce que je recommande généralement à la plupart de mes patients. Et pour cause, d’après les recherches scientifiques que j’ai pu évaluer, la stevia peut avoir de nombreux bienfaits pour votre santé, même si vous êtes atteints de diabète.

Au-delà de cette préférence pour la stevia, c’est finalement un choix personnel. D’autres bonnes options incluent le fruit de moine, le tagatose, l’érythritol et le xylitol.

Dans tous les cas, si c’est encore possible, essayez d’éviter les édulcorants « intenses » tels que l’aspartame, la saccharine ou l’acésulfame-K.

Un mot d’avertissement !

Avant de terminer, j’aimerai récapituler les grandes lignes à prendre en compte lorsqu’il faut choisir un substitut du sucre. En effet, le sucre fournit beaucoup d’énergie, mais à l’excès, il devient néfaste.

Sachez qu’une consommation modérée du sucre n’est pas nocive pour votre organisme. C’est la consommation outrageuse du sucre qui engendre le diabète et les autres maladies cardiaques.

Cependant, est-ce encore possible de contrôler et de réduire ce taux de sucre ?

La réponse est NON, parce que le sucre est, malheureusement partout ! Il faut juste choisir un bon substitut. La stevia est la plus conseillée, car les autres édulcorants artificiels ne sont pas destinés à agir sur le niveau de sucre dans le sang.

Il faut également faire attention : ce n’est pas parce qu’un produit est étiqueté « ami des diabétiques » que cela fonctionnera pour vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here