En France, 148 737 décès par cancer ont été enregistrés chaque année, selon l’estimation de nombreux chercheurs. Ce qui représente 407 décès par jour. (1)

En effet, le traitement conventionnel le plus utilisé consiste à combiner la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie.

Récemment, scientifiques, médecins et diététiciens ont établi comment la diète cétogène peut être utilisée pour gérer les effets du cancer.

Ci-dessous, vous sont rapporté les trouvailles de leurs premières recherches.

Même s’il est un peu tiré par les cheveux de dire que le régime cétogène est un traitement pour le cancer, dans certains cas, il se trouve être très utile en complément des traitements conventionnels.

C’est quoi le régime cétogène ?

Régime cétogène contre la cancer

En temps normal, le glucose est la principale source d’énergie de l’organisme. Quant au régime cétogène, il est pauvre en glucides, mais riche en graisses. Dans ce cas, les cellules de votre corps vont fabriquer d’autre source d’énergie : « Les cétones ». (2)

En effet, ce processus se déclenche normalement en cas d’absence de nourriture, votre corps va brûler des cétones pour servir de carburant aux cellules. Toutefois, il est possible de produire des cétones en réduisant les glucides et en limitant les protéines.

Au cours du régime, votre corps va s’adapter, au fil du temps, à l’utilisation de ce métabolisme cétonique. Ainsi, l’hormone appelée FGF21, responsable de cet état métabolique dans le foie devient plus efficace.

En général, pour une perte de poids, le régime cétogène utilisé est de 60 à 75% de calories sous forme de graisse, 15 à 30% sous forme de protéines et 5 à 10% sous forme de glucides.

Par ailleurs, pour un soin thérapeutique d’un cancer, la teneur en graisse devient significativement élevée (jusqu’à atteindre 90% des calories). Dans ce cas, la teneur en protéines est beaucoup plus faible. (3)

Vous l’aurez peut-être compris, le régime cétogène consiste à réduire les glucides pour les remplacer par des graisses saines et par une quantité modérée de protéines. C’est ce qui vous permet d’avoir bon espoir de prévenir et de combattre le cancer.

Comment le sucre facilite la croissance des tumeurs « L’effet Warburg » 

sucre et cancer

Il me semble important de souligner que les cellules cancéreuses se nourrissent des glucides ou de sucre pour pouvoir se développer. C’est leur caractéristique commune. (4,5,6)

Donc, lorsque vous suivez une diète cétogène, la plupart (pour ne pas dire tous) des processus métaboliques standard deviennent altérés. Cela peut réduire considérablement le taux de sucre dans votre sang. (4,5)

Ainsi, le principe du régime cétogène consiste à affamer les tumeurs du sucre ou des glucides. Ces derniers qui sont remplacés par une source d’énergie alternative : les cétones.

À long terme, le suivi de ce régime va ralentir la croissance tumorale en affamant les cellules cancéreuses de l’énergie et va les supprimer définitivement. (4,5,7)

Comment le régime cétogène affecte le cancer ?

Régime cétogène et cancer

Nombreux sont les mécanismes qui peuvent expliquer comment une diète cétogène peut vous aider à combattre le cancer.

Comme cité ci-dessus, l’élimination des glucides permet de diminuer efficacement l’apport calorique. Ce qui peut réduire l’énergie disponible pour les cellules de votre organisme.

Je vous ai déjà expliqué, ce premier mécanisme est en mesure de réduire la croissance tumorale et donc, le développement du cancer.

Ce n’est pas tout ! Le régime cétogène est également capable de vous fournir d’autres avantages :

La réduction de l’insuline :

Le trait commun des cellules normales et des cellules cancéreuses réside dans leurs récepteurs de l’insuline. En effet, l’insuline fait partie des hormones anaboliques. Lorsqu’il est présent, il fait accroître les cellules, dont les cellules cancéreuses.

Sur leur surface, les cellules cancéreuses disposent dix fois plus de récepteurs d’insuline. Ce qui leur permet de se gaver de glucose à un taux très élevé. Plus vous consommez du glucose dans votre régime alimentaire, plus ces tumeurs vont continuer de prospérer et de se propager.

À l’inverse, lorsque vous adoptez un régime cétogène, vous diminuez considérablement les récepteurs d’insuline et donc, la croissance tumorale. (8,9)

L’augmentation des cétones :

De nombreuses recherches montrent que le cancer est une maladie métabolique mitochondriale. Selon Dr Thomas Seyfried, un spécialiste des maladies cancéreuses : « lorsque les mitochondries sont dysfonctionnelles ou lorsque leur capacité devient insuffisante, des mutations se produiront ».

Les cellules cancéreuses endommagent les mitochondries, des générateurs d’énergie dans vos cellules. Ainsi, elles n’ont pas la capacité de fournir de l’énergie à partir de la respiration aérobie. Autrement dit, les mitochondries ne peuvent pas métaboliser les acides gras.

Étant donné que les cellules cancéreuses se développent dans un environnement pauvre en oxygène, elles métabolisent à la place des acides gras, le glucose et l’acide aminé glutamine.

Donc, pour affamer le cancer, vous devrez restreindre le glucose et l’acide aminé glutamine. Dans ce cas, les cétones augmentent en nombre. Rappelons-le, les tumeurs du cancer ne peuvent pas utiliser les cétones comme carburant. (10)

Le régime cétogène et le cancer chez les humains

régime cétogène et cancer

Bien que les recherches scientifiques sur des humains ne soient pas encore complètes par rapport aux recherches sur des animaux (11,12,13,14), des preuves sont déjà prometteuses en ce qui concerne son effet sur le cancer. Il est en mesure de réduire à la fois la taille de la tumeur et le taux de progression de certains cancers. En voici quelques exemples concrets :

1. Cancer du cerveau :

Une étude de cas documentée a été menée sur une femme de 65 ans. Elle était atteinte d’un cancer du cerveau.

Après avoir traité le cancer avec la chirurgie, on lui a fait suivre un régime cétogène. Pendant cette période, les scientifiques ont constaté un ralentissement de la progression de la tumeur.

Toutefois, lorsqu’elle est revenue sur son régime alimentaire normal, dix semaines plus tard, la croissance tumorale a connue une augmentation significative. (15)

Il existe également d’autres rapports de cas similaires qui ont examiné les réactions à une diète cétogène chez deux filles. Entre temps, elles suivaient un traitement pour un cancer avancé du cerveau. (16)

Après plusieurs mois, l’une de ces filles a constaté une amélioration de sa qualité de vie et elle s’est décidée à rester au régime pendant une année. Durant cette période, la tumeur n’a montré aucune progression. (16)

Selon les chercheurs, l’absorption de glucose est diminuée dans les tumeurs de ces deux patients. En voilà des preuves scientifiques qui peuvent vous convaincre !

2. Qualité de vie

Quant aux bienfaits du régime cétogène sur la qualité de vie d’une personne atteinte d’un cancer, une étude a été également réalisée chez 16 patients. En effet, ces derniers sont atteints d’un cancer au stade avancé.

Malheureusement, si l’étude a été prévue pour 3 mois, seuls cinq patients ont pu rester sur le régime cétogène pendant toute cette période. Deux d’entre eux ont connu prématurément la mort tandis que d’autres ont abandonné pour des raisons personnelles.

Toutefois, tous les cinq patients ont signalé une amélioration du bien-être émotionnel et une réduction de l’insomnie. Ils ont également constaté que leur régime n’a pas d’effet secondaire négatif provoqué par l’alimentation. (17)

Malgré ces bienfaits sur la qualité de vie, le taux de conformité est relativement faible et donc, implique une grande difficulté d’amener les cancéreux à suivre ce régime alimentaire.

3. Autres cancers

Il convient de noter qu’une étude a également suivi de près la croissance tumorale, d’une part, en réponse à un régime riche en glucides et d’autre part, à un régime cétogène. Elle a été menée sur 27 patients affectés par le cancer du tube digestif.

Les résultats ont démontré que ceux ayant reçu le régime riche en glucides ont constaté une augmentation de 32,2% de leur croissance tumorale. Tandis que les patients sous régime cétogène ont pu la diminuer de 24,3%. (18)

En outre, une autre étude a été menée chez cinq patients atteints suivant un régime cétogène associé à une chimiothérapie ou à une radiothérapie. Résultat : trois d’entre eux ont connu une rémission complète tandis que les deux autres ont constaté une progression de la maladie après l’arrêt du régime cétogène. (19)

Un régime cétogène pourrait aider à prévenir le cancer ?

régime cétogène et cancer

Comme je vous ai déjà dit dans l’introduction, le régime cétogène est une vraie solution non seulement pour traiter, mais surtout pour prévenir le développement du cancer. Plus précisément, la diète cétogène est en mesure de réduire certains facteurs de risque de cancer. Voici quelques exemples :

La réduction des niveaux d’IGF-1 :

L’insuline 1 (IGF-1) est une hormone très importante pour la croissance des cellules de votre corps. Il est également responsable de la mort cellulaire programmée. Autrement dit, c’est également une hormone qui joue un rôle dans la progression du cancer. (20)

Le régime cétogène est censé abaisser le niveau d’IGF-1 et donc, diminuer les effets de l’insuline sur la croissance cellulaire. Ainsi, cela peut réduire la croissance tumorale et donc, le risque de cancer à long terme. (21,22)

La réduction des niveaux de sucre dans le sang :

Des rapports scientifiques suggèrent que les personnes ayant un taux de sucre élevé dans le sang ou même ayant le diabète ont un risque accru de développer le cancer. (23)

En effet, une recherche a montré qu’un régime cétogène est efficace pour abaisser le taux de sucre dans le sang et donc pour gérer le diabète. (24)

La réduction de l’obésité :

Vous le savez très bien : l’obésité fait partie des facteurs de risque de cancer. (25)

Vu qu’un régime cétogène est une solution pour perdre du poids, il est également en mesure de vous aider à réduire le risque de cancer en luttant contre l’obésité. (26)

 

Réflexions Finales Sur Le Régime Cétogène Et Le Cancer !

Pour conclure, il faut toujours garder à l’esprit que les recherches sont encore incomplètes. Je vous conseille de ne jamais éviter le traitement conventionnel du cancer. Il n’y a rien de plus efficace que de suivre les conseils de votre médecin traiteur et de votre oncologue en premier.

Certains patients combinent également le régime cétogène avec le jeûne intermittent. Quid de son efficacité ? Ce qui est sûr, c’est que le jeûne peut augmenter la production de cétones et donc d’affamer les cellules cancéreuses.

Le régime cétogène s’utilise comme une « thérapie adjuvante » et donc, en plus des traitements conventionnels. Un dernier point, ce qui n’est pas du tout le moindre : la diète cétogène ne semble pas créer des effets secondaires. Vous n’avez rien à perdre en l’essayant.

ECRIVEZ UN COMMENTAIRE !