En Égypte, l’Aloé vera était la plante de l’immortalité. En Inde, c’était le remède naturel contre les maladies de la peau, les infections, la constipation ou la colique. En Chine, c’était une solution pour traiter les maladies fongiques. Dans les pays occidentaux, l’Aloé vera est beaucoup utilisé dans des industries pharmaceutique, alimentaire et cosmétique.

Je me suis demandé : « pourquoi le monde entier s’intéresse-t-il à cette plante verte arbustive ? » En effet, lorsque je me suis informé, les bienfaits de l’Aloé vera sont incroyables et innombrables. D’ailleurs, de nombreuses recherches sont encore en cours pour comprendre et exploiter ses avantages.

Vous pourriez être surpris de découvrir l’ampleur des vertus de l’Aloé vera. Certaines d’entre elles sont déjà prouvées scientifiquement. Dans cet article, je vais vous présenter tout ce que vous devrez savoir sur cette plante !

Formes de l’Aloé vera

Formes de l'Aloé vera

Il existe deux formes de l’Aloé vera : le gel et le latex.

Le gel est un suc transparent, mucilagineux et inodore, obtenu à partir de la partie centrale de sa feuille tandis que le latex est une sève jaune et amère que vous pouvez tirer de la paroi intérieure de sa feuille.

Le gel d’Aloé vera est largement utilisé en cosmétique, mais peut également être un véritable complément alimentaire. Séché par lyophilisation ou par déshydratation à chaud, ce gel devient une poudre. Ensuite, lorsque vous incorporez de l’eau à cette dernière, vous obtiendrez du jus pour un usage interne.

Quant au latex, il est chargé d’un laxatif très puissant appelé aloïne. Du coup, le suc d’Aloé vera est souvent réservé à un usage occasionnel et pharmaceutique. En général, c’est pour lutter contre la constipation. En effet, une consommation continue et excessive du latex d’Aloé vera peut engendrer de nombreux problèmes de santé (troubles rénaux, polypes de l’intestin…)

Ses constituants

Il me semble important de souligner qu’une feuille d’Aloé vera est constituée de trois couches : la croûte, la partie intérieure (gel) et le milieu (latex).

  • La croûte

En effet, la croûte est la couche externe qui protège la plante contre les aléas extérieurs. Elle transporte de nombreuses substances telles que l’eau et l’amidon et produit de nombreux protéines et glucides.

  • Le latex

Pour le milieu, il contient des glucosides et des composés phénoliques. En fait, les composés actifs dans le latex sont l’aloïne, l’isobarbaloïne et l’émodine.

  • La partie intérieure

Quant à l’intérieur de l’Aloé vera, il contient beaucoup d’eau, de sucre, des graisses, des acides aminés et des vitamines. Les principaux composés actifs de ce gel sont l’acide salicylique, le glucomannane et les phytostérols.

Selon de nombreuses études, l’Aloé vera est constituée à 99% d’eau et le 1% restant regroupe plus de 75 autres éléments qui agissent en synergie. Plus précisément, le gel et le latex contiennent la plupart des composés actifs de cette plante verte.

J’aimerais noter déjà que les vitamines et les anthraquinones d’Aloé vera sont de véritable antioxydant. Et ses enzymes, ses glycoprotéines et ses acides gras sont anti-inflammatoires.

Aloe vera : bienfaits et propriétés

bienfait aloé vera

Si des études scientifiques sont encore en cours de réalisation, c’est parce qu’il existe plus de 250 espèces d’Aloé vera dans le monde entier. Les plus connus dans la médecine moderne sont l’Aloé vera (Aloé des Barbades) et l’Aloé ferox (Aloé du Cap).

Donc, la ligne éditoriale de cet article va beaucoup s’orienter vers les bienfaits de l’Aloé vera et les études scientifiques déjà prouvées.

1. L’Aloé vera combat l’inflammatoire

Comme cité ci-dessus, l’Aloé vera a une propriété anti-inflammatoire. La preuve : dans une étude menée sur 40 volontaires qui présentent une inflammation induite par des rayons UV, l’application du gel d’Aloé vera sur leur dos a largement réduit la rougeur et l’inflammation par rapport à l’hydrocortisone topique.

En outre, les bienfaits de l’Aloé vera sont également prouvés pour traiter les brûlures de l’intestin. Lors de cette étude, le gel d’Aloé vera a supprimé d’une manière dose-dépendante le syndrome de l’intestin irritable.

Selon encore les experts, les effets anti-inflammatoires de l’Aloé vera semble provenir de sa capacité à réduire la production des prostaglandines E2 (PGE2) et à stopper la voie du cyclo-oxygénase. D’ailleurs, il contient un composé anti-inflammatoire appelé C-glycosyl chromone.

2. L’Aloé vera a des propriétés anti-microbiennes

Pour prouver la propriété anti-microbienne de l’Aloé vera, de nombreux chercheurs a fait une comparaison entre un rince-bouche avec du jus d’Aloé vera et un bain de bouche avec du gluconate de chlorhexidine. Cette étude a été menée sur 300 personnes en bonne santé.

Après quatre jours de test, le résultat a montré que le rince-bouche avec de l’Aloé vera est aussi efficace qu’avec la chlorhexidine pour réduire l’accumulation de la plaque dentaire (des biofilms bactériens).

Dans une autre étude sur une période de 15 jours, les bienfaits de l’Aloé vera pour soigner la carie dentaire sont similaires à l’étude précédente.

Personnellement, je constate aussi que le rince-bouche avec du jus d’Aloé-vera est aussi efficace que le rince-bouche ordinaire. Dans mes recherches, j’ai pu même constater que ce dernier a des effets secondaires sur la santé buccale. Donc, il vaut mieux opter pour un bain de bouche naturel.

3. L’Aloé vera stimule le système immunitaire

Comme cité ci-dessus, l’Aloé vera contient de nombreux antioxydants tels que la vitamine C et E, les flavonoïdes et les caroténoïdes. Lorsqu’ils arrêtent les dommages oxydatifs, les antioxydants protègent en même temps le système immunitaire.

En effet, une étude a montré qu’un constituant d’Aloé vera appelé alprogène a inhibé la formation des mastocytes. Ces derniers qui sont des globules blancs et peuvent provoquer une hypersensibilité ou une allergie.

En même temps, l’Aloé vera active les macrophages et stimule la fonction du système immunitaire.

4. L’Aloé vera soulage la douleur liée aux aphtes et aux ulcères buccaux

S’il existe des remèdes naturels pour soulager et guérir les aphtes et les ulcères buccaux, je recommande vivement l’Aloé Vera.

À un moment donné, vous allez avoir des aphtes ou des ulcères de la bouche. Qu’ils se forment à l’intérieur de la bouche ou sous la lèvre, il n’y a rien de plus efficace que de les traiter avec de l’Aloé vera.

D’ailleurs, selon une étude portée sur 180 personnes qui ont des ulcères récurrents de la bouche, l’application du gel d’Aloé vera sur les régions concernées a significativement réduit la taille des ulcères. Toutefois, ce type de traitement n’a pas surpassé le traitement conventionnel avec des corticostéroïdes.

En outre, une autre étude a montré que le gel d’Aloe vera a non seulement accéléré la cicatrisation, mais surtout il a réduit la douleur liée aux ulcères de la bouche. Vous l’aurez compris, l’application du gel d’Aloe vera peut vous aider à soulager les effets des ulcères buccaux.

5. L’Aloé vera optimise la guérison des brûlures

Rappelons-le : l’Aloé vera a été déjà utilisé depuis des milliers d’années et notamment pour traiter les plaies, les brûlures et les coups de soleil.

En fait, il me semble important de souligner qu’en 1959, la FDA (The Food and Drug Administration) a approuvé la pommade Aloé vera comme un médicament pour la peau. De plus, des études montrent que cette plante verte est un traitement topique très efficace pour les brûlures mineures.

Dans une revue de quatre études expérimentales, il a été prouvé que l’Aloé vera est capable d’accélérer le temps de guérison des brûlures de 9 à 10 jours par rapport à un médicament conventionnel.

Toutefois, les preuves sur la capacité d’Aloé vera à guérir les plaies ne sont pas encore concluantes. D’où la nécessité d’autres études.

6. L’Aloé vera prévient les rides et améliore la peau

J’aimerais noter qu’il existe des preuves préliminaires sur la capacité du gel d’Aloé vera à ralentir le vieillissement de la peau.

En fait, une étude a été menée sur 30 femmes de plus de 45 ans et sur une période de 90 jours. Le résultat a montré que l’application topique du gel a significativement augmenté la production de collagène et donc, a amélioré l’élasticité de la peau.

Dans une autre étude, les chercheurs ont constaté que l’Aloé vera peut réduire l’érythème ou la rougeur de la peau. Par contre, les cellules de peau semblent se déshydrater.

Vous devrez également savoir que des recherches sont encore en cours sur la capacité de l’Aloé vera à traiter les affections cutanées telles que le psoriasis et la dermatite de radiation.

Vous l’aurez compris, d’autres recherches sont encore nécessaires, mais les premiers résultats semblent être déjà positifs.

7. L’Aloé vera traite l’acné

Étant donné que l’Aloé vera a une propriété antibactérienne, elle peut vous aider à traiter les acnés. D’ailleurs, rappelons-le, ce type de plante réduit aussi l’inflammation de la peau.

En 2014, une étude a été publiée dans le Journal of Dermatological Treatment. Elle a révélé que le fait de combiner la crème trétinoïne et le gel d’Aloé vera permet de traiter efficacement l’acné. De plus, c’est beaucoup plus efficace et toléré par la peau par rapport au traitement à la trétinoïne seule.

8. L’Aloé vera réduit la constipation

Les bienfaits de l’Aloé vera résident également dans sa capacité à traiter la constipation. Il me semble important de souligner qu’il ne s’agit plus du gel, mais du latex d’Aloé vera.

En effet, selon la science, l’agent responsable de cet effet est l’aloïne ou le barbaloïne. Ce composé a des effets laxatifs bien établis.

Toutefois, je vous rappelle que le latex d’Aloé vera n’est pas du tout recommandé pour un usage fréquent. C’est la raison pour laquelle les États-Unis n’ont pas encore approuvée le latex d’Aloé vera comme un médicament en vente libre, et ce, depuis l’année 2002.

9. L’Aloé vera diminue le taux de sucre dans le sang

Êtes-vous diabétique ? L’Aloé vera a été toujours utilisé comme un remède naturel contre cette maladie. En effet, il semble que cette plante verte peut améliorer la résistance à l’insuline et la gestion de la glycémie.

Pour le prouver, les scientifiques ont réalisé plusieurs études sur des animaux et des humains. Les personnes qui ont participé au test sont des diabétiques de type 2. Ainsi, le résultat a été plus ou moins prometteur lorsqu’elles ont consommé de l’extrait d’Aloé vera.

Cependant, j’aimerais souligner que ces études sont encore insuffisantes et leur qualité reste encore médiocre. Autrement dit, il est encore trop tôt pour vous recommander l’Aloé vera à cet effet.

D’ailleurs, l’ingestion à long terme de suppléments d’Aloé vera semble causer des dommages à votre foie selon certains rapports obtenus par les chercheurs.

10. L’Aloé vera peut prévenir les symptômes du cancer

J’aimerais également vous faire découvrir que l’Aloé vera contient de nombreux polyphénols, capables de réduire, voire d’arrêter la croissance du cancer dans les cellules de votre corps.

Par exemple, l’aloé-émodine et l’émodine peuvent inhiber la croissance cellulaire du cancer de la peau. En outre, une étude a montré que la combinaison de l’aloé-émodine et de médicaments chimiothérapeutiques a augmenté leurs effets.

Il faut noter que les polysaccharides de l’extrait de gel d’Aloé vera sont capables d’empêcher la formation de carcinogènes. De plus, les constituants de l’Aloé vera tels que l’émodine, l’aloïne et l’anthracène inactivent les voies moléculaires du cancer.

11. L’Aloé Vera protège les cheveux

Vous savez très bien que les rayons UV peuvent rendre vos cheveux ternes. Pire encore, ils peuvent facilement se casser.

Si vous souhaitez les protéger, sachez qu’il existe également des bienfaits de l’Aloé vera sur les cheveux. En fait, une étude a démontré que le traitement au jus d’Aloé vera a des effets protecteurs contre les dommages causés par des rayons UV.

Personnellement, j’ai testé le jus d’Aloé vera sur mes cheveux et j’ai constaté qu’il est également efficace pour garder les cheveux colorés.

Probables effets secondaires

aloé vera: effets secondaires

Vous l’aurez peut-être compris, étant donné que de nombreuses études sont encore nécessaires notamment sur des humains, je vous conseille de prendre des précautions lors de l’utilisation de l’Aloé Vera.

En effet, des effets secondaires peuvent survenir si vous ne savez pas profiter correctement des bienfaits de l’Aloé vera. Cela peut être une éruption cutanée, une diarrhée, un vomissement, une constipation, une brûlure piquante ou encore une crampe.

En outre, de nombreuses études de cas montrent qu’une dose orale élevée d’Aloé vera peut provoquer une insuffisance rénale, un dysfonctionnement hépatique ou une hyperthyroïdie.

De plus, la prise fréquente d’un supplément d’Aloé vera peut engendrer une carence en potassium. Cela peut vous conduire à des problèmes cardiaques.

Par ailleurs, une étude a montré qu’une dose élevée d’Aloé vera a diminué l’activité cérébrale chez des souris. Ensuite, après 90 jours, il a également diminué le nombre de globules rouges et endommagé les spermatozoïdes.

Contre indications

Il faut noter qu’il existe des personnes qui ne peuvent pas procurer des bienfaits de l’Aloé vera. Premièrement, si vous êtes allergiques aux plantes de la famille des liliacées (oignons, ail, tulipes…), il vaut mieux éviter l’utilisation de l’Aloé vera.

Deuxièmement, c’est également interdit aux femmes enceintes. Et pour cause, l’utilisation de l’Aloé vera (que ce soit un usage interne ou externe) peut avoir des effets toxiques sur le foetus et sur l’embryon. D’ailleurs, l’Aloé vera peut provoquer des contractions.

Enfin, si vous avez des problèmes rénaux ou cardiaques, vous devrez consulter votre médecin avant de prendre l’Aloé vera. Sinon, ce dernier peut provoquer une carence en potassium. C’est également recommandé si vous prenez des médicaments tels que des laxatifs stimulants, des médicaments diurétiques, des médicaments contre le diabète ou encore des ultanes.

Dosages reommandés

Pour que l’Aloé vera ne provoque pas des effets indésirables sur votre santé, je vous conseille de respecter les doses recommandées. Elles sont en général basées sur des recherches scientifiques.

Donc, n’hésitez pas à lire l’étiquette sur chaque produit d’Aloé vera avant toute utilisation. Si vous ressentez d’éventuels effets secondaires, informez vite votre médecin !

En ce qui concerne les doses recommandées, cela dépend de chaque cas :

  • Pour une constipation, il faut prendre 100 à 200 mg d’Aloé vera par jour.
  • Pour une cicatrisation des plaies, un psoriasis ou autre forme d’infection cutanée, il faut utiliser 0,5% de crème d’extrait d’Aloé vera 3 fois par jour.
  • Pour traiter une maladie des gencives ou une plaque dentaire, il faut utiliser un dentifrice contenant de l’Aloé vera pendant 24 semaines. Sinon, vous pouvez ajouter une cuillère à thé de gel d’Aloé vera à votre pâte dentifrice.
  • Pour un taux de cholestérol élevé, il faut prendre une capsule de 300 mg d’Aloé vera 2 fois par jour pendant 2 mois.
  • Pour une maladie inflammatoire de l’intestin, il faut prendre 100 mg d’Aloé vera 2 fois par jour pendant 4 semaines.
  • Pour une brûlure mineure de la peau, il faut utiliser un gel d’Aloé vera de 97,5% sur la brûlure jusqu’à une guérison.
  • Pour un cuir chevelu sec ou pour des pellicules, il faut ajouter une cuillère à café de gel d’Aloé vera à votre shampooing.
  • Pour une protection de la peau contre les infections, les bactéries ou les rayons de soleil, vous pouvez ajouter une cuillère à café de gel d’Aloé vera à votre lotion.

Cette liste n’est pas encore exhaustive. C’est pourquoi, je vous recommande toujours d’informer votre médecin avant toute utilisation de l’Aloé vera.

Réflexions finales sur les bienfaits de l’Aloé vera

Parmi les espèces d’Aloès, l’Aloé vera est la plus populaire. Certes, les bienfaits de l’Aloé vera ne cessent d’impressionner les scientifiques jusqu’à nos jours. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle on l’appelle « une plante aux 1000 vertus ».

Bien que des recherches soient encore nécessaires sur l’Aloé vera, il a certainement des propriétés thérapeutiques particulières. Qu’il s’agisse d’un usage interne ou externe, vous devrez comprendre que mon objectif n’est pas de traiter, ni de guérir quoi que ce soit.

Je vous partage cet article juste à titre d’information et à des fins éducatives. Quoi qu’il en soit, vous devrez toujours consulter votre médecin avant toute utilisation de l’Aloé vera. Je vous rappelle encore une fois : cette plante verte n’est pas recommandée pour les femmes enceintes, pour les personnes qui prennent des médicaments ou pour ceux qui ont des problèmes de santé.

L’Aloé vera est prouvé scientifiquement que c’est un véritable allié santé, mais à condition de bien respecter la bonne dose et les recommandations de votre médecin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here